29/10/10: Le Congrès à l’heure du recyclage papier

Première en matière de développement durable au Congrès de la Nouvelle-Calédonie. A compter du 2 novembre 2010, tous les papiers utilisés par les services de l’institution seront collectés, stockés, récupérés, expédiés à l’étranger puis recyclés.

Aujourd’hui, le papier génère plus de 4 millions de tonnes de déchets par an en France. Dans le droit fil des conclusions du Grenelle Environnement, la France a donc décidé d’accélérer le développement de la filière de recyclage du papier, d’encourager le tri, et le Congrès de la Nouvelle-Calédonie s’est mis au diapason. « Afin de répondre à notre préoccupation de respect et de protection de l’environnement », le président de l’institution Harold MARTIN a ainsi pris l’attache d’une entreprise locale spécialisée dans la collecte des papiers, journaux et autres cartons usagés, afin qu’ils soient recyclés en Australie.

L’ensemble des personnels du Congrès a été avisé de la démarche verte par un courrier du Président les invitant à conserver leurs documents papier dans une corbeille spécifique jusqu’au ramassage hebdomadaire : un geste citoyen pour la Calédonie de demain.

Pour mémoire, chaque feuille de papier recyclé fait économiser un litre d’eau, 2,5 W d’électricité et 15 grammes de bois ; chaque tonne de carton recyclé fait économiser 2,5 tonnes de bois ; et le papier est 100% recyclable. Notons encore que le Congrès utilise déjà, pour ses imprimantes de bureau, des cartouches d’encre recyclées par une entreprise calédonienne.

Retour aux actualités