13/10/11: Vie Chère – Le préambule pour lutter contre la vie chère

Le président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, M. Roch WAMYTAN, lors de la signature officielle du Préambule de la commission spéciale a rappelé l’ensemble des pricnipes et les modalités de cette commission. Vous trouverez ci-dessous le discours d’introduction du président du Congrès.Télécharger le Préambule : Cliquez ici

 « Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, après avoir reçu l’Intersyndicale Vie Chère le 20 juillet 2011, j’ai souhaité consulter les groupes et formations politiques du congrès pour envisager la mise en place d’une commission spéciale qui serait chargée d’élaborer des accords économiques et sociaux et d’en suivre la mise en œuvre. Par délibération du 1er septembre 2011, la commission spéciale pour l’élaboration et le suivi d’accords économiques et sociaux fût créée auprès du Congrès de la Nouvelle-Calédonie.

Je tiens à vous rappeler l’esprit de cette commission en vous lisant l’article 1er de la délibération citée précédemment :

« Article 1er : Sans préjudice des attributions des commissions intérieures du congrès, il est créée une commission spéciale auprès du congrès pour l’élaboration et le suivi d’accords économiques et sociaux, dont les objectifs sont, notamment :

–         de trouver des accords en matière de modernisation de l’économie calédonienne.

–         de trouver des accords en matière de baisse du coût de la vie et d’amélioration du pouvoir d’achat des Calédoniens,

–         de proposer de nouvelles pistes de réflexion sur ces différents sujets,

–         d’assurer un suivi régulier de la mise en œuvre des accords conclu. ».

Cette commission est composée :

–         de l’Intersyndicale (USOENC, Fédération des fonctionnaires, UT/CFE-CGC, COGETRA-NC, FO et CSTNC),

–         de l’USTKE, en tant qu’autre organisation représentative de salariés,

–         de 2 élus par groupe politique constitué au congrès,

–         d’1 représentant par formation politique du congrès

–         de représentants du gouvernement de la Nouvelle-Calédonies,

– et d’1 représentant de l’Etat.

 Je préside ainsi cette commission en ma qualité de Président du Congrès.

 La première réunion de cette commission a eu lieu le 14 septembre dernier et nous avons, aujourd’hui effectué notre quatrième réunion. Un préambule qui fixe la feuille de route de cette commission a été proposé par l’intersyndicale que je tiens à remercier pour ce travail préparatoire très riche.

  Nous avons débattu longuement et parfois tardivement afin d’analyser les propositions complémentaires formulées par l’ensemble des membres de la commission au préambule

Le préambule arrêté et qui sera officiellement signé ce jour présente :

–         tout d’abord un bilan partagé des politiques menées par les pouvoirs publics depuis les Accords de Matignon,
–         puis les principales orientations vers lesquelles les prochaines réformes devront être menées.

 Ces réformes devront donc s’orienter vers 3 grands objectifs : la réduction des inégalités, l’amélioration du pouvoir d’achat et l’insertion par l’emploi.
Pour conclure je me félicite du travail accompli et je fais le vœu que le travail qui sera effectué ici sera et restera dans l’intérêt de la population et non pas un espace de conflit. Je tiens à vous rappeler que cette commission est une première en Nouvelle-Calédonie, et peut-être au monde. Ma qualité de président de cette commission me confère la responsabilité d’animer et de contrôler le travail qui y sera effectué. Je serais donc particulièrement vigilant sur l’application pleine et entière de ce préambule. »

Retour aux actualités