11/01/12: Décès de Cézelin TCHOEAOUA

Suite au décès de M. Cézelin TCHOEAOUA, survenu brutalement dans la soirée du 10 janvier, le président, M. Roch WAMYTAN, et les élus du congrès de la Nouvelle-Calédonie présentent leurs sincères condoléances à son épouse, ses enfants, son clan et sa chefferie ainsi qu’à sa grande famille politique. Au cours de ces 23 dernières années, Cézelin TCHOEAOUA, a exercé ses différents mandats institutionnels à la Mairie de OUEGOA, à la Province Nord et au congrès de la Nouvelle-Calédonie, avec conviction et détermination. Eminent responsable de l’Union Calédonienne, ce fils du pays Hoot ma Wahaap est toujours resté profondément attaché à ses racines paysannes kanaks qui lui ont donné cet aspect de radicalité politique, allié à un esprit d’ouverture vers les autres dans la joie, la simplicité et beaucoup d’humour.
Militant de base et homme de terrain, il a su trouver sa place au plus haut niveau sur l’échiquier politique et institutionnel du pays en s’impliquant de tout son être dans le combat pour l’émancipation de son peuple et de la Nouvelle-Calédonie. C’est avec son courage habituel et sa vision claire des situations qu’il s’est engagé dans des problématiques qui lui tenaient à cœur : le développement endogène, les ressources minières et la mise en valeur du foncier coutumier. Sa force de conviction et ses talents d’orateur lui permettront sans cesse de se remettre à l’ouvrage pour faire partager sa vision au plus grand nombre. Parti trop jeune et trop tôt, Cézelin TCHOEAOUA observera, « de ce panthéon des serviteurs du bien commun », avec son éternel sourire et ses éclats de voix inimitables, sa pirogue  « Nouvelle-Calédonie» voguer vers son destin auquel il aurait tant aimé contribuer  à ciseler les contours acceptables pour tous.

Retour aux actualités