27/07/12: Sécurité Civile au Congrès

Pendant deux jours, l’ensemble des acteurs de la sécurité civile est réuni à Nouméa pour réussir le transfert. Le président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, M. Roch WAMYTAN, a reçu l’ensemble des intervenants. Je suis heureux de vous accueillir au congrès pour le cocktail de ce soir qui clôture la première journée des assises de la sécurité civile.Les présentations et débats de cette première journée ont été très riches en enseignement et nous ont permis de mesurer les difficultés et les enjeux de cette mission.Je rappelle que ce transfert est prévu par la loi de pays du 20 janvier 2012 que nous avons majoritairement votée au congrès et qui fixe au 1er janvier 2014 la date à laquelle le Pays aura en charge la gestion de cette matière sensible.Il s’agit en effet d’un sujet de grande importance pour la Nouvelle-Calédonie qui vise à organiser la prévention des risques de toute nature et à organiser la protection des populations, en cas de sinistres ou de catastrophes. Ce d’autant que le pays est concerné tant par de nombreux risques naturels, cyclones, mouvements de terrain, inondations, feux de forêts, tsunami que des risques industriels et qu’il s’agit de prévoir des plans de secours visant à la sauvegarde des vies humaines.Ce transfert de la sécurité civile avait déjà donné lieu à l’organisation d’un colloque en octobre 2010 et je ne doute pas que les travaux de ces assises permettront de dégager les orientations d’une nouvelle organisation de la sécurité civile calédonienne.D’autant qu’à côté des sapeurs-pompiers, principaux acteurs de la sécurité civile qui agissent de concert avec les services territoriaux et communaux, de nombreux volontaires et bénévoles œuvrent au sein d’associations de protection civile, je citerai la croix rouge, la croix blanche, la société nationale de sauvetage en mer etc.…Par ailleurs, face à une catastrophe majeure, nous savons que nous pourrons compter sur la solidarité de nos voisins du Pacifique notamment l’Australie et la Nouvelle-Zélande.
Je souhaite remercier au nom du congrès l’ensemble des participants à ce colloque pour leur implication ainsi que les experts qui ont fait le déplacement de métropole, Messieurs Jean-Marie PONTIER et Jean VIRET, tous deux professeurs de droit public et le lieutenant-colonel Xavier EGINARD.
Pour conclure, je rappelle que le congrès étudiera le premier bilan du transfert des compétences lors de la séance publique du 27 août prochain. Ce sera l’occasion pour les élus de connaître l’état d’avancement de celui de la sécurité civile.

Retour aux actualités