Au revoir Nicole

C’est avec une grande tristesse et une profonde émotion que nous apprenons la disparition de Nicole WAIA. Journaliste de la première heure à radio Djiido, militante de l’Union Calédonienne et du FLNKS, élue à la Province Sud et au Congrès de la Nouvelle-Calédonie, elle a assumé ses convictions jusqu’au bout de ses forces même minées par la maladie.

             Son caractère jovial, son sens de l’intérêt général, sa vision d’avenir on fait d’elle une passerelle apaisant les tensions pour plus de compréhension, de tolérance et de cohésion. Présente sur tous les fronts où le droit du peuple kanak et la dignité de la femme et de la personne étaient mis en cause, elle s’est révélée comme une grande dame de combat de tous les instants, n’hésitant pas à sacrifier sa vie de famille pour ses idéaux de justice.

             Nicole WAÏA s’en va à un moment crucial de l’histoire de la décolonisation de ce pays, mais par son engagement, elle aura apporté sa pierre à l’édification de la Nouvelle Calédonie émancipée que nous appelons tous de nos vœux. Son nom restera désormais inscrit sur le fronton des « justes », comme témoignage d’avenir pour les jeunes générations qui se souviendront d’elle.

             Dans cette perte douloureuse, l’ensemble des élus et du personnel du Congrès de la Nouvelle Calédonie, s’associent à moi pour présenter nos plus sincères condoléances à sa famille, son clan et sa chefferie.

Roch Wamytan, Président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie

Retour aux actualités