La commission de la Femme à Lifou

Les élues de la commission de la femme au Congrès sont venues à la rencontre des fédérations de femmes et des porteuses d’initiatives économiques.
Elles sont d’étiquettes politiques différentes, mais unies depuis le mois d’août autour de la toute nouvelle commission de la femme, au Congrès. « La loi de parité aura dix ans en 2014, explique Corine David, la présidente de la commission. Les femmes qui siègent au Congrès ont proposé la création de cette commission, qui s’est concrétisée en août dernier. Nous avons entamé une série de rencontres, en province Nord, notamment avec des femmes qui travaillent à Vavouto. La semaine dernière, nous étions à Lifou, et nous prévoyons de nous rendre en province Sud, peut-être à Sarraméa, en janvier. » Aux côtés de Corine David, Evelyne Lèques, Monique Millet, Jacqueline Deteix, Henriette Hmae, Henriette Falelavaki, Ghislaine Arlié, Dominique Daly, Pascale Doniguian, la secrétaire générale du Congrès et deux collaboratrices.

A Lifou, la délégation a été reçue à l’hôtel de la province des Îles, le mardi 10 décembre dernier, par la commission et le service de la femme, accompagnés des représentantes des fédérations et conseils des femmes. Sur le site d’Easo, qui accueille les croisiéristes, il a été question du dynamisme des femmes dans le développement économique. Enfin, l’association des femmes du district de Lössi a choyé les invitées en préparant un petit déjeuner et une collation de produits locaux, dans leur nouveau local, près du port de Wé.

De retour au Congrès, les élues ont quelques dossiers sur le feu : sur les femmes et la fiscalité, notamment pour améliorer les conditions des veuves et des femmes isolées, ou encore au niveau du code du travail, en termes de formation et de protection. La commission portera prochainement une proposition de loi du pays sur le harcèlement moral et sexuel au travail.

Source : Les Nouvelles Calédoniennes du mercredi 18 novembre 2013

Retour aux actualités