Le Congrès célèbre notre histoire politique au féminin

Le 6 mars, en avant-première de la Journée internationale de la Femme, le Congrès célèbre notre histoire politique au féminin. Au programme : une exposition à ne pas manquer et un débat public sur la condition féminine.

C’est à l’occasion des élections du 11 septembre 1977 que deux femmes entrent, pour la première fois, au sein de l’Assemblé territoriale aux côtés de 32 autres conseillers.

Par la suite, si chaque mandature a compté au moins une femme, c’est la loi du 6 juin 2000 tendant à favoriser l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, étendue à la Nouvelle-Calédonie, qui a permis une réelle parité politique.

Et c’est justement toutes ces femmes élues que le Congrès de la Nouvelle-Calédonie a décidé de mettre à l’honneur le vendredi 6 mars, en avant-première de la journée internationale de la Femme.

En effet, à l’initiative de la commission des droits de la femme et de la famille, une grande exposition viendra, à partir de 10 heures, mettre en lumière le travail de toutes ces femmes qui ont contribué et qui contribuent toujours à faire évoluer notre société.

Droit de vote, éligibilité, parité, évolution du nombre de femmes au sein de l’assemblée législative, création de la commission des droits de la femme et de la famille ou encore présentation de toutes les femmes qui ont été élues au cours de l’histoire du Congrès….Cette exposition offre un éclairage essentiel sur le rôle des femmes politiques en Nouvelle-Calédonie.

Et de 14 heures à 17 heures, vous pourrez participer à un débat public sur le thème de la condition féminine, en présence d’invitées d’exception.

Le 6 mars, le Congrès célèbre notre histoire politique au féminin, venez nombreux y participer !

Le programme

10 h : allocutions d’ouverture et inauguration de l’exposition.

14 h / 17 h : débat public sur le thème de la condition féminine : témoignages et échanges avec des invitées d’exception.

Retour aux actualités