Thierry Santa : « je condamne toute forme de violence »

Thierry Santa, le président du Congrès, appelle au dialogue dans le conflit des rouleurs. « Une délégation des rouleurs s’est présentée ce matin au Congrès pendant la séance publique. Cette dernière a demandé à être entendue par les élus. Le président du Congrès a, dès lors, demandé une suspension de séance afin de les auditionner à huis-clos sans le public et sans les médias », affirme-t-il dans un communiqué.
« Le président du Congrès déplore que ce conflit important soit dans l’impasse et condamne toute forme de violence, en particulier à l’encontre des institutions calédoniennes. La seule solution pour sortir de ce conflit par le haut ne pourra être trouvée qu’à la condition que les différents acteurs se retrouvent à nouveau autour d’une table.
Comme toujours, c’est par un dialogue permanent, et non par un rapport de force, que nous trouverons des solutions durables pour un avenir apaisé en Nouvelle-Calédonie. »

Retour aux actualités