Rouleurs : Thierry Santa sollicite le Haut-Commissaire

Ce matin, lors d’une conférence de presse, Thierry Santa, le président du Congrès, a fait le point sur le conflit des rouleurs et en appelle au Haut-Commissariat.

« Hier, les membres du groupe Calédonie Ensemble ont adressé un courrier au président du congrès par lequel ils sollicitent la tenue d’une session extraordinaire afin de trouver une solution au conflit des rouleurs.

Cette demande compte 16 signatures ce qui n’est pas suffisant puisque l’article 66 de la loi organique précise que le congrès se réunit en session extraordinaire à la demande de la majorité de ses membres. Il est donc nécessaire de comptabiliser 28 signatures à cet effet.

Par ailleurs, une telle session ne pourrait débuter qu’à l’issue de la session ordinaire en cours, soit au plus tôt à compter du 31 août.

Cette proposition ne semble donc pas adaptée à l’urgence de la situation.

En effet, aujourd’hui faute de solution à ce conflit, la Nouvelle-Calédonie est totalement paralysée par les actions de protestation des rouleurs mécontents. Dans ce contexte, l’ordre public est menacé et le risque que la situation dégénère et devienne hors de tout contrôle est avéré.

Ainsi, au regard de l’urgence, je sollicite le Haut-commissaire, garant de l’ordre public, afin qu’il réunisse à nouveau et au plus vite le GTPS (groupe technique des présidents et signataires) qu’il préside.

Seul un compromis issu de discussions permettra de sortir par le haut de ce conflit.  »

Thierry SANTA

Président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie

 

congres conf presse

Retour aux actualités