Thierry Santa à la Fête de la science 2015

Le Président du Congrès Thierry Santa a participé samedi à la clôture de la Fête de la science 2015  à l’éco-collège de Kaméré.
L’occasion pour le président d’échanger avec les apprentis scientifiques sur leurs expérimentations.

Attachment-1

Voici le discours prononcé par Thierry Santa a cette occasion :

Madame la présidente de l’association Symbiose,

Madame la représentante de la province sud,

Monsieur le Vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie,

Messieurs les enseignants,

Chers élèves,

 

C’est un immense plaisir pour moi de m’exprimer à l’occasion de cette clôture de la fête de la science néocalédonienne, ici au collège de Kaméré.

J’ai pu mesurer combien les organisateurs de cet évènement avait su en faire une manifestation populaire et familiale à l’occasion de laquelle, jeunes et moins jeunes partagent et échangent autour de notions et d’expérimentations scientifiques. Le caractère interactif et participatif que vous avez su donner à cet évènement est unique et contribue au plaisir d’y participer même pour un public non averti.

Je tiens tout particulièrement à remercier l’association Symbiose qui coordonne cet évènement placé sous la responsabilité de l’Etat et en particulier du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Votre association, Madame la présidente, est assurément le facteur déclenchant qui permet de fédérer organismes de recherche, associations, enseignants, élèves et donne ainsi une telle ampleur à la fête de la science en Nouvelle-Calédonie. Soyez remerciée, ainsi que les membres de votre association, pour votre grande implication au service de l’intérêt général.

La Nouvelle-Calédonie est marquée par une très forte implantation industrielle avec l’existence de trois usines d’extraction de nickel. Nous sommes par ailleurs un hot spot de biodiversité ce qui indique que nous possédons un patrimoine environnemental exceptionnel mais aussi très vulnérable. Nous avons donc à relever à la fois des défis environnementaux et de développement industriel qui doivent être conciliés.

C’est en cela que l’activité d‘un grand nombre d’organismes de recherche en Nouvelle-Calédonie est fondamentale pour notre territoire. A la fois parce que cette présence nous permet de mieux comprendre notre environnement et donc de mieux appréhender ces défis.

Mais aussi parce que le développement de la culture scientifique est, du fait de notre contexte, particulièrement nécessaire afin que nous soyons tous des citoyens éclairés face aux grands enjeux de développement de la Nouvelle-Calédonie.

Je voudrais à ce titre remercier chaleureusement l’ensemble des organismes de recherche pour la formidable vulgarisation de leurs travaux qu’ils réalisent à l’occasion de ces journées. Ce n’est pas simple de rendre la science accessible à tous et je mesure l’effort qui est le vôtre pour porter la connaissance scientifique à la lumière de tous. Je tiens à leur dire qu’en ma qualité de président du congrès, je souhaite réactiver le Conseil Consultatif de la Recherche implanté au sein de notre institution afin qu’il joue tout le rôle qui doit être le sien et notamment celui d’assurer la concertation entre l’ensemble des acteurs de la recherche en Nouvelle-Calédonie, au premier rang desquels l’Etat, compétent en la matière. C’est aussi l’occasion pour moi de vous remercier l’Etat, de rendre possible la fête de la science en Nouvelle-Calédonie.

Je voudrais terminer mon propos en adressant toutes mes félicitations aux professeurs et aux élèves. Cet évènement est un très bel exemple de l’implication de professeurs motivés qui savent transmettent leur passion des sciences aux plus jeunes. Quant aux élèves de l’école primaire au post bac, je voudrais vous dire que vous avez su nous montrer aujourd’hui combien la jeunesse de la Nouvelle-Calédonie est talentueuse. Je vous souhaite de prolonger peut être l’intérêt que vous manifestez pour les sciences au travers de la poursuite d’un cursus scientifique. Vous deviendrez alors peut-être des doctorants en sciences comme Aurélie Boula, ambassadrice de notre fête de la science qui a été élève ici même au collège de Kaméré. Quel bel exemple à suivre !

Bravo à tous.

 

Thierry Santa

 

Retour aux actualités