Colloque sur le rééquilibrage dans l’emploi

Organisé par l’Université de Nouvelle-Calédonie, le colloque «Rééquilibrage dans l’emploi» du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie se tient ce vendredi 19 août 2016. Représenté par Henriette FALELAVAKI, le Congrès de la Nouvelle-Calédonie est présent pour réaffirmer l’engagement public pour le rééquilibrage et l’accès à la formation et l’emploi de toute la jeunesse calédonienne. Un enjeu essentiel compris de l’ensemble des élus de la Nouvelle-Calédonie.

Pour répondre à la demande du Conseil du dialogue social, le vice-président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, Jean-Louis D’ANGLEBERMES, a décidé d’organiser une réflexion sur la question du rééquilibrage dans l’emploi, et plus particulièrement sur l’accès des Kanak aux postes à responsabilité. Pour disposer d’une analyse scientifique, le colloque a été confié à l’Université de la Nouvelle-Calédonie qui va s’appuyer sur les données disponibles, notamment celles issues du recensement de la population réalisé par l’ISEE en septembre 2014. La matinée a été consacrée au bilan du rééquilibrage dans la formation, l’après-midi dresse le bilan du rééquilibrage sur le marché de l’emploi.

Pour Henriette FALELAVAKI (élue Les Républicains, Secrétaire du Bureau du congrès, Rapporteur de la commission du travail et de la formation professionnelle, membre titulaire du Conseil d’administration et de l’Assemblée générale du programme «Formation Cadres Avenir») qui représente les Conseillers territoriaux du Congrès de la Nouvelle-Calédonie lors du colloque,

« les progrès en matière de formation et d‘insertion professionnelle de nos jeunes Calédoniens, notamment Kanak, sont indéniables, mais il nous faut poursuivre les efforts. L’intérêt de la jeunesse et la priorité donnée à l’enseignement, la formation et l’accès à l’emploi est partagée par tous les Conseillers territoriaux, par-delà les étiquettes partisanes ».

Pour un accès toujours plus large à la formation

Citons quelques exemples : un nouveau projet éducatif est en marche, dont les axes prioritaires sont actuellement en discussion au congrès. Souvenons-nous aussi du chemin parcouru dans l’enseignement dispensé localement, avec aujourd’hui une université établit à Nouville, dotée d’un campus depuis 5 ans, qui offre des capacités d’accueil et de travail louables, qui rayonne dans la région et qui élargit et adapte sans cesse son offre de formations jusqu’à proposer désormais un DUT, un premier diplôme universitaire technologique qui en appelle d’autres.

Citons un autre exemple, peut-être le plus emblématique : Depuis 1989, les programmes 400 CADRES et aujourd’hui CADRES AVENIR ont permis à près de 1 600 talents de reprendre une formation pour accéder à des postes à responsabilité.  A raison de 60 stagiaires par an, le programme poursuit son objectif : former les cadres nécessaires au développement de la Calédonie en privilégiant les jeunes d’ici et en privilégiant l’accès au programme aux Kanak. Si l’accompagnement et le suivi de 60 jeunes par an peut paraître modeste, soulignons l’excellent taux de réussite des stagiaires. Un taux qui s’élève, sur une moyenne de 25 ans, à 78 % ! Et avec une insertion professionnelle dans le tissu local dans les 3 mois qui suivent le retour des étudiants  en Nouvelle-Calédonie.

« Nos jeunes cadres dynamiques ont une belle carrière à offrir à leur pays, à l’exemple de  Francky DIHACE, le premier avocat Kanak en exercice qui a prêté serment il y a quelques jours devant la cour d’appel. Ces parcours représentent des modèles dont nos jeunes peuvent et doivent puiser leur ambition, une ambition au service d’une vie personnelle épanouie et au service d’un territoire qu’il leur reste à construire, tous ensemble »

(Henriette FALELAVAKI)

 

Le colloque « Rééquilibrage dans l’emploi » du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie se tient ce vendredi 19 août 2016 dans l'amphithéâtre 400 de l’Université de Nouvelle-Calédonie (Nouville)
160819-Colloque-Reequilibrage-Emploi2
Henriette FALELAVAKI, élue Les Républicains, Secrétaire du Bureau du congrès, Rapporteur de la commission du travail et de la formation professionnelle,membre titulaire du Conseil d’administration et de l’Assemblée générale du programme «Formation Cadres Avenir», représente le congrès de la Nouvelle-Calédonie au colloque  
henriette falelavaki

Retour aux actualités