Le MEDEF NC manifeste devant le congrès

 

160818 - UNE

Opposées au projet de loi du pays sur la compétitivité et les prix adossé à celui instituant la TGC (taxe générale sur la consommation), les entreprises se sont mobilisées autour du MEDEF et des syndicats professionnels de Nouvelle-Calédonie (importateurs, distributeurs, commerçants, BTP, automobile, transporteurs, restaurateurs, télécommunications, internet, etc.) pour manifester devant le congrès de la Nouvelle-Calédonie jeudi 18 août 2016 au matin, pendant que la commission de la Législation et de la Réglementation économiques et fiscales était réunie pour continuer à travailler sur ces textes dans l’hémicycle.

Contre le projet de loi du pays sur la compétitivité et les prix

Grégoire BERNUT, président (LR) de la commission, a suspendu la séance de travail à 10h30 pour que les 11 membres qui la composent puissent recevoir, aux côtés des membres du Bureau du Congrès, deux délégations de manifestants. Menée par Daniel OCHIDA, la première était composée d’une dizaine de représentants du MEDEF NC, une dizaine de représentants de l’Association des professionnels concessionnaires automobiles (Apca) composait la seconde.

Les manifestants ont exprimé leur mécontentement aux Conseillers territoriaux. Leur message scandé toute la matinée, largement repris sur leurs réseaux sociaux : le texte peut être modifié sans dommage pour l’économie et l’emploi tout en répondant à ses objectifs, c’est à dire maîtriser l’inflation générale (maîtriser la hausse pour les produits qui subiront une taxation plus élevée et baisser les prix pour ceux qui subiront une taxation plus faible), éviter les effets d’aubaine au moment du passage à la TGC et répercuter les gains de compétitivité sur les prix au moment du passage à la TGC à taux plein par la signature d’accords de compétitivité dans un climat apaisé et constructif.

MEDEF NC : Amender le texte

Des propositions ont donc été remises aux élus. « Associer le MEDEF à la table des discussions sur le texte compétitivité, faire venir un spécialiste comme Jean TYROL par exemple, prix Nobel de l’économie,  s’il le faut, et modifier le calendrier des textes. Mettre en marche tout de suite la TGC mais soumettre au vote un nouveau texte sur la compétitivité, amendé, en 2017. Ce qui laisse un an de discussion entre tous les partenaires, le temps également de voir passer les élections nationales (présidentielle et législatives) », détaillait Daniel OCHIDA au sortir de la rencontre avec les Conseillers territoriaux.  « Nous avons été écoutés », se félicitait l’Apca, également reçue par les élus après le MEDEF NC.

Congrès : écouter tout le monde

Pour Grégoire BERNUT, président de la commission de la Législation et de la Réglementation économiques et fiscales, « Nous sommes là pour écouter les uns et les autres, les textes étant en train d’être examiné par la commission. Les élus travaillent actuellement les textes et il est normal que les uns et les autres s’expriment aujourd’hui. Nous débattrons de la rencontre et des propositions du MEDEF NC dès aujourd’hui en commission. Tout le monde doit se mettre autour de la table pour réformer notre pays. »

 

Retour aux actualités