La Science fêtée à sa juste valeur

Thierry SANTA, président du congrès de la Nouvelle-Calédonie, n’a pas manqué la journée de Concours des Jeunes Scientifiques qui a clôturé, samedi 1er octobre dernier, la tournée territoriale de la Fête de la science. Ce rendez-vous, orchestré par le vice-rectorat et l’association Symbiose propose au grand public et aux scolaires une approche ludique des problématiques scientifiques actuelles.

La finale territoriale de la Fête de la science s’est déroulée au collège de Kaméré. Prix du public et Prix scientifiques ont départagé plus de 80 projets auxquels ont participé 720 élèves pendant plusieurs mois en classe, du primaire au post-bac. Le collège de Koutio a expliqué comment se fait le miel. Les 3e du collège de Boulari ont cherché  des alternatives au sucre, pour combattre le problème du diabète. Les 5e du collège de Magenta ont étudié l’œil.  Les élèves du lycée Lapérouse ont  inventé un citrovoltmètre, qui permet de mesurer le taux de vitamine C dans un citron… Développer des idées, chercher, tester… et faire naître des vocations, tels sont les objectifs de la Fête de la science, opération nationale qui fêtait sa 15e édition calédonienne.

L’événement a attiré 2 000 personnes. Parmi elles, Thierry SANTA, le président du congrès :

« Je tiens à adresser toutes mes félicitations aux professeurs qui ont su faire preuve d’une implication sans faille. Leur passion pour la science, transmise aux plus jeunes, est un bel exemple à suivre. Quant aux élèves, vous avez su nous montrer aujourd’hui combien la jeunesse calédonienne est talentueuse. Je vous souhaite avec enthousiasme de prolonger votre intérêt pour les sciences au travers de la poursuite d’un cursus scientifique qui vous mènera je l’espère, à une activité professionnelle riche et passionnante au service du développement de notre territoire (…)

La connaissance scientifique est fondamentale pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie et son essor. Les caractéristiques du territoire (insularité, richesse naturelle, immense zone économique exclusive, fragilité des écosystèmes…) confèrent à la recherche et à la science une responsabilité particulière dans la résolution des défis qui s’imposent à nous en termes de développement économique et social harmonieux

(…) La large diffusion du savoir scientifique est une nécessité afin d’ouvrir les consciences et d’informer les citoyens de l’importance des enjeux mais également des formidables opportunités locales en matière de diversification de l’économie calédonienne et à son rayonnement régional et international. »

 

LES LAUREATS :

  • Primaire :

Prix du public : école Marie-Havet (CE2), « Longue vie aux cagous ».

Prix scientifique : école Yvonne-Dupont (CM2), « Le réchauffement climatique »

  • Collège :

Prix du public : collège de Kaméré, « La réalité augmentée : vision en 3D ».

Prix scientifique : collège de Boulari, « Le diabète »

  • Lycée :

Prix du public : lycée du Grand-Nouméa, « Police scientifique, l’affaire Loukoum ».

Prix scientifique : lycée Lapérouse, « Comment fabriquer son propre anti-moustique ? »

  • Les Nautiles de l’innovation :

Prix du public : Lombricomposteur Logithibs, de Thibaut de Lima Mayer.

Catégorie jeunes inventeurs : projet « Le stockage et la production d’électricité ‘économiable’ » du lycée Apollinaire – Anova.

Retour aux actualités