Le Centre d’aide par le travail, une vraie voie vers l’insertion

Le 4 novembre 2016, le centre d’aide par le travail (CAT) de Tina a ouvert ses portes pour faire valoir la capacité de ses stagiaires à travailler dans une entreprise. Et ça marche. Le Congrès a constaté le dynamisme de la structure.

Accompagnés par Isabelle CHAMPMOREAU, membre du gouvernement notamment chargé d’animer et de contrôler le secteur de la protection sociale, de la solidarité et du handicap, Yoann LECOURIEUX, 3eme vice-président du Congrès et Rusmaeni SANMOHAMAT, présidente de la commission Santé et Protection sociale de l’institution, se sont rendus au CAT de Tina. Le Centre d’aide par le travail de l’Apei, l’association des parents d’enfants atteints d’un handicap, organisait le 4 novembre dernier une journée Portes ouvertes pour faire connaître sa structure, rénovée depuis quelque temps. Avec une architecture désormais largement ouverte sur l’extérieur, les jeunes adultes handicapés qui y travaillent rejoignent les différents ateliers en toute convivialité. Dédiés à leur insertion professionnelle, les éducateurs sont fiers de la réussite du centre.

30 ans et un véritable élan

Ouvert depuis 1986, le CAT travaille actuellement pour de nombreux établissements publics et collectivités (OPT, CHT, mairies de l’agglomération, Congrès…), le secteur privé (société Le Froid, garderies…) et même pour des particuliers. Les prestations sont variées : lingerie, cuisine, entretien des bâtiments et des espaces verts, mise sous plis et conditionnement, lavage de véhicules… A la mairie du Mont-Dore, l’insertion professionnelle d’un jeune du CAT vient même de se solder par une embauche, le graal de tous les bénéficiaires du centre. Aujourd’hui, certains jeunes sont même installés en « appartements supervisés » pour aller plus loin dans l’apprentissage de la vie en autonomie. Pour Tovia Kavauvea (en contrat au musée de la ville de Nouméa) et Laurent Gatuhau (éducateur), « Ici, c’est une structure idéale ».

Le CAT, définition
Un établissement et service d’aide par le travail (ESAT) est en France un établissement médico-social de travail protégé, réservé aux personnes en situation de handicap et visant leur insertion ou réinsertion sociale et professionnelle.

Le CAT de Tina en quelques chiffres
• 85 travailleurs handicapés, âgés de 20 à 56 ans
• Entièrement pris en charge, ils bénéficient d’un « pécule » de 5 000 à 20 000 F par mois générés par leurs travaux
• Un exemple de prestation pour les particuliers : 550 F le kilo de linge à repasser ( à récupérer dans la journée)

Conditions d’admission
• Population accueillie : adultes déficients intellectuels moyens et légers.
• Capacité d’accueil : 100 places dont 70 au sein des ateliers
• Condition d’admission : Orientation par la Commission de reconnaissance du Handicap et de la Dépendance (CRHD)

Les contacts
• Adresse : 75 et 77 rue Georges Lèques – Tina sur mer – 98846 nouméa cedex.
• Téléphone : 43 63 25
• Email : cat.apei@canl.nc ; cat.apei.poléduc@canl.nc ; cat.apei.savaip@canl.nc
• Association gestionnaire : APEI (association des parents et amis de personnes handicapées intellectuelles) – BP 2066 – 98845 nouméa – Tél. : 28 49 39- Fax : idem . Mail : apei@canl.nc

 

La visite en photos

Retour aux actualités