Hommage aux morts pour la patrie

Devant les monuments aux morts de Païta et de Dumbéa le jeudi 10 novembre, à Nouméa place Bir-Hakeim le vendredi 11 novembre, la traditionnelle cérémonie de l’Armistice de la Première Guerre mondiale a  réuni les anciens combattants, les officiels et les élus afin de rendre un hommage aux soldats morts au combat. Yoann LECOURIEUX, 3eme vice-président du congrès de la Nouvelle-Calédonie a procédé aux dépôts de gerbes au nom de la première institution du territoire.

Des Calédoniens  de toutes ethnies

A Païta, pour le centenaire de la Grande Guerre, l’Amicale des anciens combattants a recherché les noms des « Poilus » oubliés du monument aux morts pour qu’ils soient cités pendant la cérémonie.

crédit LNC

Soulignons l’indispensable travail de mémoire, et de recherche,  pour (re)connaître l’implication de tous, y compris de ceux qui ont été appelés « les tirailleurs kanak », dans la Première Guerre mondiale.

 

A Dumbéa, Mégane Katrawa, membre du conseil des jeunes de la ville, a fait une lecture détaillant l’engagement de tous les Calédoniens dans les différentes batailles de la Grande Guerre. Les prises de parole ont ensuite été suivies par le dépôt de gerbes de fleurs.

 

Retour aux actualités