Hommage à l’ancien Conseiller Lionel CHERRIER

Réunis en séance publique le 17 novembre 2016, les Conseillers territoriaux ont respecté une minute de silence en la mémoire de leur ancien collègue Lionel CHERRIER, décédé le 25 octobre dernier.

lionel-cherrier

Retrouvez ici l’allocution du président Thierry SANTA :

« Notre ancien collègue le sénateur Lionel Cherrier nous a quittés le 25 octobre à l’âge de 87 ans. Retiré de la vie politique depuis une trentaine d’années, il avait siégé à trois reprises dans cet hémicycle. D’abord au groupe EDS (Entente Démocratique et Sociale) présidé par le Maire de Nouméa Roger Laroque entre 1971 et 1972 en remplacement du sénateur Henri Lafleur, démissionnaire, puis entre 1972 et 1975, date de son retrait pour se consacrer à son mandat de sénateur, enfin en 1977, élu de la FNSC (Fédération pour une Nouvelle Société Calédonienne), nouveau parti dont il était membre fondateur, avant de renoncer à son siège pour les même raisons que précédemment.

Pendant son passage dans notre institution, il a notamment occupé les responsabilités de Président de la commission du plan d’équipement du Territoire et de rapporteur de la commission du développement industriel.

Lionel Cherrier  est devenu sénateur en 1974, suite au décès d’Henri Lafleur dont il était le suppléant. Il a siégé au Palais du Luxembourg au sein du groupe URI (Union des Républicains et Indépendants) jusqu’en 1983. Pendant cette période,  il a été secrétaire de la commission des lois constitutionnelles, de la législation, du suffrage universel, du règlement intérieur et de l’administration générale.

Ingénieur chimiste de formation, titulaire du brevet supérieur d’agronomie générale et tropicale et d’organisation scientifique du travail, il a d’abord exercé la fonction de directeur du laboratoire des mines avant de diriger, de 1957 à 1991, la Société Calédonienne de Transformation des Oléagineux (SCTO).

Il était membre fondateur de la Jeune Chambre Économique de la Nouvelle-Calédonie.

Lionel Cherrier avait épousé en 1953 à Marseille où il a accompli son cursus universitaire,  Lucienne Deider, biochimiste, qui s’est fortement impliquée pendant de longues années dans de nombreuses associations locales et notamment la Croix Rouge Française.

A sa famille, je présente au nom du Congrès de la Nouvelle- Calédonie, les condoléances sincères et attristées de tous ses membres.

Je vous demande de vous lever pour observer une minute de silence en hommage à la mémoire de notre ancien collègue Lionel Cherrier. »

Retour aux actualités