Le Vanuatu francophone en visite

Une délégation de représentants de l’enseignement et d’enseignants francophones de la province de Malampa (îles de Mallicolo et Ambrym – Vanuatu) est actuellement en Nouvelle-Calédonie. Ils sont venus visiter le Congrès, le 9 décembre dernier, avec un message fort : il est urgent de consolider nos liens pour les aider à préserver la francophonie dans leur pays.

D’abord très intéressés par le fonctionnement des institutions calédoniennes, leurs budgets et les profils des différents groupes politiques au Congrès, également curieux de découvrir le « parlement » sis à Nouméa qu’ils ont comparé au leur, c’est sur l’importance de la coopération régionale entre nos deux entités qu’ils ont insisté avant de continuer leur programme de visites. Avec un leitmotiv : préserver la francophonie et l’usage de la langue française chez eux.

Bâtir des partenariats solides avec Malampa

Sur les six provinces que compte le Vanuatu, Malampa est la région francophone de l’archipel voisin… et la pression est forte pour que la vie quotidienne ne bascule pas dans le système anglo-saxon, mais ils se battent au quotidien et ont besoin de se sentir soutenus. C’est en ce sens que Loulou MANWO, du bureau provincial de l’Éducation, et ses collègues ont terminé leur visite dans l’hémicycle ce 9 décembre au Congrès. Thierry SANTA, le président de l’institution, également président du conseil d’administration du CREIPAC (la structure calédonienne dédiée au rayonnement de la langue française dans la région par le biais de l’enseignement) a pris le temps d’échanger une coutume. Il envisage un déplacement au Vanuatu l’an prochain.

Toutes les photos :

Retour aux actualités