28 janvier 2017, l’année du coq de feu

Ce week-end, la communauté chinoise, et plus largement asiatique, fête la nouvelle année. Le Congrès vous souhaite de la commencer sous les meilleurs auspices !

Tradition oblige, ce sera d’abord en famille, puis entre amis. Étrennes sous enveloppe rouge, danses du dragon et de la licorne… Le  « passage de l’année » marque le début de la fête du printemps qui se déroule sur quinze jours et s’achève avec la fête des lanternes. Les célébrations et coutumes incitent à repartir d’un nouveau pied après s’être débarrassé des mauvaises influences de l’an passé, accompagné de signes de bon augure.

Le calendrier chinois étant un calendrier luni-solaire, la date du Nouvel An chinois varie d’une année sur l’autre, mais tombe toujours entre le 21 janvier et le 20 février. Chaque année chinoise est associée à un des douze signes du zodiaque chinois et à un des cinq éléments : métal, eau, bois, feu, terre. Cette année sera placée sous le signe du coq de feu.

Les communautés asiatiques (Chinois, mais aussi Vietnamiens, Javanais…)  sont installées dans les territoires français du Pacifique depuis la fin du XIXe siècle et représentent en Nouvelle-Calédonie plus de 8 000 personnes.

Photo archive Congrès - 01 décembre 2016 : Le Congrès reçoit la délégation de l’Association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger (APCAE) conduite par son vice-président, Xie Yuan.

 

Retour aux actualités