Un déjeuner « à l’aveugle » à l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Vendredi 7 avril 2017, les élus ont vécu pendant deux heures une expérience unique dont l’objectif était de mieux comprendre et considérer la population des mal et non-voyants par une prise de conscience très concrète des difficultés de son quotidien.  Un repas « à l’aveugle »  était organisé à la Table des Gourmets, restaurant dirigé par Fabrice Louyot, avec les membres de l’association Valentin-Haüy, dont sa présidente Véronique Mollet-Lehoullier.

Pour Thierry Santa, président du congrès de la Nouvelle-Calédonie à l’initiative de ce repas, « le handicap impose des freins, des limites et une situation de dépendance qui transforme la relation à l’autre. C’est donc à la société de changer son regard par l’information et la sensibilisation. Dans cette optique, le Congrès a choisi de mettre un coup de projecteur sur les difficultés particulières rencontrées par les personnes mal ou non-voyantes dans leur vie de tous les jours. Quelle meilleure façon, en effet, pour comprendre et réaliser les complications engendrées par un handicap que de se retrouver soit même « en situation » pour l’accomplissement d’une action aussi basique, fondamentale et indispensable que de se nourrir ».

Chaque année, le 7 avril, des centaines d’organisations célèbrent la Journée Mondiale de la Santé. Des manifestations de sensibilisation sont organisées dans le monde entier, visant à mieux informer les opinions publiques à propos de ce qui représente notre capital inaliénable le plus précieux : la santé.

Depuis 120 ans, l’Association Valentin-Haüy est dans toute la France au service des aveugles et des malvoyants.

Retour aux actualités