Une ministre des Outre-mer à l’écoute

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

C’est ce qu’il ressort des premières apparitions publiques d’Annick GIRARDIN, qui entame ce lundi 24 juillet 2017 sa visite officielle en Nouvelle-Calédonie pour cinq jours. Après les honneurs militaires et un dépôt de gerbe place Bir-Hakeim en début de matinée, la ministre des Outre-mer a été reçue en milieu de matinée au Congrès, d’abord en tête-à-tête avec le président de l’institution, Thierry SANTA, puis par l’ensemble des membres du Bureau, les 8 vice-présidents, les 2 questeurs et les 2 secrétaires représentant les 4 groupes politiques constitués au Congrès depuis le 19 juillet dernier.
Au sortir de sa rencontre avec les Conseillers de la Nouvelle-Calédonie, Annick GIRARDIN a déclaré « être venue à la rencontre de toutes les tendances politiques, d’abord ici au Congrès, pour aborder les thèmes de l’actualité calédonienne, au premier rang desquels, bien sûr, le proche avenir référendaire. » Le président du Congrès a confirmé que la ministre des Outre-mer était avant tout à l’écoute : « Nous avons brossé le large éventail des sujets qui concernent la Nouvelle-Calédonie, du corps électoral au contexte métallurgique. »

Rappel : Annick GIRARDIN est nommée ministre des Outre-mer le 17 mai 2017, dans le gouvernement Édouard PHILIPPE sous la présidence d’Emmanuel MACRON. Elle était au préalable ministre de la Fonction publique dans le gouvernement de François HOLLANDE.

L’album-photo de la cérémonie place Bir-Hakeim

L’album-photo de la rencontre au Congrès

Retour aux actualités