Pour une politique efficace de l’emploi et de la formation professionnelle

La séance publique du 6 septembre 2018 a permis de simplifier le paysage du soutien à la politique de l’emploi en Nouvelle-Calédonie. Une loi du pays a créé un conseil stratégique pour harmoniser les politiques de l’emploi et de l’insertion professionnelle entre provinces. Une autre a créé un contrat unique de formation en alternance.

L’emploi et l’insertion professionnelle sont des compétences provinciales mais qui sont, de fait, partagée avec le gouvernement calédonien et donc les orientations s’appuient sur plusieurs organismes consultatifs (conseil du dialogue social, commission consultative du travail, comité consultatif de la formation professionnelle… ). Les politiques publiques en la matière ont donc besoin d’être harmonisées, simplifiées et pilotées. C’est aujourd’hui fait avec la création de deux instances centralisatrices. Regroupant l’ensemble des précédentes structures, le but poursuivi est d’améliorer à l’échelle calédonienne l’adéquation entre les offres et les demandes  d’emploi afin de pouvoir anticiper sur les besoins en formation.

Une Conférence des exécutifs, qui regroupera les trois provinces et la Nouvelle-Calédonie, harmonisera les prises de décisions. Elle se réunira au moins deux fois par an pour réaliser des bilans des politiques mises en œuvre et arrêter un plan d’action pour la période suivante.

L’autre instance créée est un Conseil stratégique composé des représentants les acteurs du service public et du secteur privé, soit des quatre collectivités (Gouvernement et provinces), des partenaires sociaux (syndicats de salariés et d’entreprises) et des chambres consulaires.

La deuxième loi du pays adoptée concerne la filière de la formation professionnelle en alternance. Un « contrat unique d’alternance » vient remplacer les deux dispositifs existants : le contrat d’apprentissage (dédié aux personnes âgées de 16 à 25 ans insérés en petites et moyennes entreprises) et le contrat de qualification (accessible à des personnes de tout âge).

Retour aux actualités