fbpx
chargement

Le chemin de la réussite commence par l’envie d’apprendre



Neuf mois par groupe de dix stagiaires, volontaires pour reprendre le chemin d’une formation après avoir quitté (trop tôt ?) l’enseignement. Qu’ils aient 20 ou 40 ans, les élèves de la nouvelle promotion de l’École de la Réussite que nous avons reçus ce matin avaient tous un point commun : l’envie de mieux comprendre, de mieux connaître la société calédonienne et s’imaginer l’améliorer, pourquoi pas en proposant une loi du pays réformant l’enseignement pour créer plus de structures mieux adaptées à tous les publics, de la petite enfance à l’âge de la retraite ? Concrètement, en commençant par ouvrir une Ecole de la Réussite dans chacune de nos 3 provinces.

L’École de la réussite de la province Sud (anciennement : E2C, École de la deuxième chance) vise à favoriser l’insertion professionnelle et sociale de jeunes majeurs sans diplôme ni qualification. Le parcours est centré sur l’employabilité. Il privilégie les périodes de stage en entreprise destinées à favoriser l’adaptabilité au monde du travail et alterne des périodes de cours centrées sur le savoir être et le projet professionnel. L’École de la réussite propose 5 parcours en fonction des objectifs professionnels. Les stagiaires bénéficient d’une couverture sociale prise en charge par l’école pendant toute la durée de la formation. L’inscription à l’École de la réussite est possible toute l’année, puisqu’il y a plusieurs rentrées tout au long de l’année en fonction du parcours choisi.






Nos dernières actualités
    Web TV S'abonner à la chaine


    • Projets d’ordonnance

      Le 25 juillet à 9 h 00 min