fbpx
chargement

Cérémonie d’inhumation d’Ataï et de son Dao



Une journée historique. 143 ans après son décès le Grand Chef Ataï, symbole de l’histoire du pays, a pu enfin être inhumé, sur le site funéraire de « WEREHA » au lieu-dit FONWHARY, commune de LA FOA. Pour lui rendre hommage et honorer ce temps de recueillement, le congrès de la Nouvelle-Calédonie était représenté par son président, Roch WAMYTAN.

Le président a évoqué le long parcours semé d’embûches qui a été effectué pour retrouver ces reliques. Il a indiqué qu’« un peuple qui ne connaît pas son histoire est obligé de la revivre ». C’est en s’adressant avec respect et humilité aux cercueils du grand chef Ataï et de son Dao que le président du congrès Roch WAMYTAN les a remerciés car « ils représentent ces milliers de personnes et de chefs qui ont perdus leur vie sans qu’on ne retrouve aucune relique et qui n’ont jamais pu faire l’objet d’une sépulture honorable ».

Il a conclu, en indiquant qu’en 2021, « il est de notre devoir de nous projeter, puisque nous en avons les capacités et parce que nous sommes animés par la volonté de construire et créer un pays. » Avec émotion, il a demandé la bénédiction du Grand Chef afin qu’il veille sur nous et qu’on atteigne cet objectif.

« L’importance de connaître notre passé permet de mieux préparer notre avenir »

143 ans après, et 2 mois après la pose de la première pierre du mausolée, les cercueils contenant les reliques du chef Ataï et de son Dao ont été placés dans leur caveau le 1er septembre 2021 en présence des officiels coutumiers et institutionnels de la Nouvelle-Calédonie. La cérémonie de recueillement, qui s’est déroulée devant le mausolée bâti à quelques kilomètres de la case aujourd’hui disparue du chef de guerre, résulte d’un long travail de mémoire entrepris depuis de nombreuses années.

 






Nos dernières actualités
    Web TV S'abonner à la chaine


    • Commission permanente

      Le 4 mars 2020 à 9 h 00 min