fbpx
chargement
diffusion de séance
publique en cours
Séance publique

Gestion de crise : la concertation de toutes les institutions



Crédit photo de une : haut-commissariat de la République en NC

Le président du congrès de la Nouvelle-Calédonie, Roch Wamytan, s’est entretenu en visioconférence pendant plus d’une heure avec le Président de la République, Emmanuel Macron, le 29 avril au soir (heure de Nouméa) aux côtés du haut-commissaire de la République, Laurent Prévost, du président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Thierry Santa, ainsi que des deux présidents des associations de maires, Robert Xowie (à Lifou) et Georges Naturel. Étaient également associés à la visioconférence, pour une deuxième partie de discussion, les représentants de la Polynésie française et de Wallis-et-Futuna.

Le Président de la République souhaitait évoquer directement avec les représentants politiques locaux l’évolution de la situation sanitaire, les mesures d’adaptation du confinement, ainsi que l’accompagnement économique de l’État auprès des territoires. « Vous êtes les pilotes en matière de déconfinement, un exemple pour la Métropole », a expliqué Emmanuel Macron aux présidents des exécutifs locaux directement impliqués dans la gestion de la crise sanitaire.

La clé du succès

Pendant une heure, les dispositifs localement mis en place depuis le 19 mars ont donc été exposés. Thierry Santa, à la tête du gouvernement de la NC, en a détaillé l’essentiel pendant une demi-heure, tandis que le président du congrès s’est attaché à préciser l’état d’esprit qui a prévalu dans la gestion de cette crise. « La méthode que nous avons souhaitée mettre en place dès les premiers jours de la crise, et que nous avons mise en avant auprès du Président de la République, a été celle de la concertation entre toutes les institutions locales, y compris avec les institutions consultatives telles que le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) et le Sénat coutumier », a expliqué Roch Wamytan. Avec un objectif principal et constant : « Gérer tous ensemble la crise et participer activement aux décisions à prendre au niveau du gouvernement. » Rappelons ici que, dans le paysage institutionnel local, c’est le congrès qui élit et contrôle le gouvernement local.

La Mission d’Information, un rouage essentiel

A l’initiative du président Roch Wamytan, l’instauration de deux réunions de cellule de crise par semaine, au sein du congrès mais également entre le congrès et le sénat coutumier a permis d’atteindre cet objectif de gestion collective de la crise sanitaire, en favorisant l’échange d’informations et de réflexions entre les représentants calédoniens des 3 provinces et des 8 aires coutumières. Depuis le 20 mars 2020, le Bureau du congrès élargi à l’ensemble des représentants politiques calédoniens, soit une quinzaine de conseillers de la Nouvelle-Calédonie, se réunit ainsi pour examiner la situation et les décisions à prendre dans le cadre de la crise. Baptisée Mission d’information, cette cellule de crise pourrait se pérenniser sous une forme actuellement à l’étude avec l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Un congrès réactif

La visioconférence a enfin permis de souligner la réactivité de l’assemblée calédonienne dans l’adoption des textes nécessaires au gouvernement pour déployer les dispositifs décidés, grâce à 3 séances de la commission permanente, mini congrès de 11 conseillers représentant tous les groupes politiques, ainsi qu’une séance publique durant le mois d’avril.

Séance de la Mission d’Information du 4 mai 2020

 

Le second tour des municipales au 21 juin ?

La visioconférence avec le Président de la République a également permis aux autorités locales de discuter directement avec l’Etat de :

– la date du second tour des élections municipales, qui pourrait être fixée au 14 ou au 21 juin 2020, le 21 pouvant convenir à tous dans le cadre de la sortie de la période de confinement adapté.

– La tenue de la deuxième consultation d’auto-détermination, l’Etat maintenant la date du 6 septembre 2020 sauf avis de report unanime de tous les groupes politiques calédoniens. « L’État confirme qu’il fera tout pour être prêt au 6 septembre », a assuré Emmanuel Macron.






Nos dernières actualités
    Web TV S'abonner à la chaine

    prochaine diffusion
    de séance publique

    Le 4 juin à 9 h 00 min


    • Commission permanente

      Le 4 mars à 9 h 00 min