fbpx
chargement

Le 101e anniversaire de l’Armistice de 1918



Devant le monument aux morts de la place Bir-Hakeim, à Nouméa, vendredi 11 novembre 2019, Roch WAMYTAN, le président du congrès , a procédé au dépôt de gerbes pour la première institution de la Nouvelle-Calédonie, au nom du devoir de mémoire.

Un Calédonien sur quatre, partis se battre pendant la Première Guerre Mondiale, n’est pas revenu, soit plus d’un demi millier. Anciens combattants, officiels et élus ont rendu hommage aux soldats morts au combat sur bien des communes de la Nouvelle-Calédonie. Le travail de mémoire, est essentiel pour reconnaître l’implication de tous, notamment l’engagement et le prix payé par ceux que l’on a baptisés « les tirailleurs kanak ».






Nos dernières actualités
    Web TV S'abonner à la chaine


    • Projets d’ordonnance

      Le 25 juillet à 9 h 00 min