fbpx
chargement
diffusion de séance
publique en cours
Séance publique

[Communiqué du président du congrès] Disparition de Monsieur Alban BENSA



Message de condoléances, à la suite de la disparition de Mr Alban BENSA, anthropologue spécialiste de la Nouvelle-Calédonie et des mondes kanak.

C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de notre ami Alban Bensa.

Alban arrive en NC dans les années 70 en tant que jeune anthropologue. Il découvre le monde kanak. Il s’investit pleinement dans la recherche. Alban Bensa est un scientifique et son investissement est d’abord intellectuel, mais la science qu’il pratique appartient aux sciences humaines.

C’est en Nouvelle-Calédonie, en pays païci, auprès des femmes et des hommes qu’il rencontre, dont il apprend et pratique la langue qu’Alban prend la pleine mesure de la dimension humaine de la société kanak puis de sa revendication. Alban n’a de cesse de l’accompagner, de la faire connaître, de la faire partager, de la faire comprendre.

En quoi Alban marque-t-il sa différence avec les autres intellectuels et scientifiques qui suivent la même démarche ?
Dans le fait qu’Alban a toujours respecté les choix faits par le peuple kanak et ses représentants. Il a fait siens ces choix. Il sera ainsi le plus grand défenseur de l’Accord de Nouméa au sein d’une sphère scientifique très critique envers cet accord qui s’éloignait de la doxa.

Pour cet engagement fidèle, pour ce respect de la parole kanak et pour tous ses combats, sa disparition laisse un vide immense à la fois pour le monde de la recherche des sciences sociales mais également pour la Nouvelle-Calédonie dans son ensemble, dont Alban avait appris à connaître et à reconnaître la pluralité.

En ce jour de tristesse, que le pays écoute « les sanglots de l’aigle pêcheur », c’est son adieu à Alban.
Toutes mes pensées et prières accompagnent ses proches, et les assure de tout mon soutien.

Le président du congrès
Roch WAMYTAN

Communiqué Alban BENSA (003).pdf






Nos dernières actualités
    Web TV S'abonner à la chaine


    • Commission permanente

      Le 4 mars 2020 à 9 h 00 min